Search Catogories

Mardi 21 septembre 2010 BOSTON

Mardi 21 septembre 2010                                            BOSTON

Petit déjeuner à la brasserie Jo ® et départ à 9 :00 heures avec notre guide local Steven Apostolov (qui prépare une thèse à Paris VIII sur le développement du football européen dans le Massachusetts).

Découverte à pieds en empruntant le Liberty Trail (4 kilomètres) qui nous mènera à la bibliothèque municipale (6.1 millions de volumes), le Parc du Boston Common  dans le cœur historique de la ville.

Le centre-ville se compose de plusieurs quartiers distincts, répartis autour de la péninsule et encerclant Beacon Hill et le Common.

Fin du tour (sans jamais atteindre l’objectif fixé des quatre kilomètres) à Faneuil Hall / Quincy Market pour le déjeuner.

Après midi : les groupes se forment par sujet d’intérêt : Harvard et MIT avec le guide, Kennedy Library, et pour d’autres les tentations du shopping…

Soirée libre, sauf pour les participants à la réunion de travail avec The Boston / Strasbourg Sister City Association sous la direction conjointe de Gilbert Hadey et Mary Louise Burke, présidente de BSSCA.

Devant la John Hancock tower et Trinity church (en reflet)

Le guide captive l'audience (surtout féminine)

Mary Louise Burke présente les membres de BSSCA


"Activity dinner" au restaurant "Legal Sea Food"

Note Historique : Paul Revere : le français (en réalité un américain descendant de Huguenots français) le plus connu de Boston  (Orfèvre réputé, fondeur de cloches ET de canons, patriote, part des mythes de la révolution américaine)

File:Paul Revere Statue by Cyrus E. Dallin, North End, Boston, MA.JPG

Statue de Paul Revere, North End, Boston

Lundi 20 septembre: CAPE COD – WRENTHAM – BOSTON

Lundi 20 septembre 2010                                             CAPE COD – WRENTHAM – BOSTON

8h30 : Départ pour la découverte du Cape Cod.

Passage rapide au mémorial Kennedy et au monument aux morts de la guerre de Corée. Puis arrêt à un « Outlet » de 340 magasins d’usines à Wrentham, grand défouloir pour nos « shopping maniacs », avec une contrainte précise (et d’une grande sagesse) d’un temps limité de 105 mn pour cet exercice.

Déjeuner dans un restaurant Texan le « Long Horn » à Franklin, Massachussetts. Excellents steaks préparés au goût du client et suivi d’un « all american » apple pie.

Apres un arrêt à la John F Kennedy Presidential Library and Museum, check in au Collonade Hotel **** le pied à terre favori des Strasbourgeois en visite à Boston. Cet hôtel abrite la brasserie Jo® sous management… alsacien de Jean Joho.

Après midi et soirée libre à Boston.

Pour mémoire: Il y a 50 ans, Boston devenait la première ville jumelée avec Strasbourg. Une initiative de Pierre Pflimlin alors maire de la capitale alsacienne, et de son homologue américain John F. Collins, née après la visite à Strasbourg, un an plus tôt, du chef d’orchestre alsacien Charles Munch qui dirigea le Boston Symphony Orchestra de 1949 ã 1962.

Devant le Kennedy monument

Au "Long Horn" restaurant

The Kennedy Library

Dimanche 19 septembre: De New-York City à Rhode Island

Dimanche 19 septembre 2010                                    NEW YORK-NEWPORT–CAPE COD

07h45 départ en autocar vers le Nord pour l’état du Rhodes Island.

Découverte au passage d’un New-York surprenant, vide et endormi ce dimanche matin puis des immenses faubourgs new-yorkais et ensuite de la campagne américaine le long de l’Interstate 95 sous le soleil.  « Icing on the cake » – les explications et des anecdotes en « streaming » de Gilbert Hadey.

Puis, « Cherry on the icing » – un exposé du docteur Robert Heitz (membre de A-USA) qui nous a révélé quelques passages totalement étonnants d’un manuscrit (conservé à la bibliothèque municipale) écrit par le grenadier Georg Flohr originaire de notre région et qui nous a précédé à Newport le 12 juillet 1780.

Flohr appartenait au régiment « Royal – Deux Ponts » (dont le quartier général était à Strasbourg) et qui faisait partie du corps expéditionnaire français  « Expédition Particulière » de Rochambeau et Lafayette. Le point culminant de cette expédition sera la victoire de Yorktown le 14 octobre 1781 qui scelle la fin de la colonisation anglaise aux Etats-Unis.

Excellent déjeuner de poisson au port de Newport, puis, rencontre avec Nicole Hausen (Française aux USA depuis 32 ans et guide depuis 15 ans). La visite de Newport est une leçon d’histoire américaine et du rêve américain (ainsi que de ses excès…). Newport abrite le long de Bellevue Avenue une multitude de maisons et d’églises de style colonial, parfaitement restaurées, remontant du début des années 1600 jusqu’à nos jours.

Diner : le traditionnel et superbe homard du Maine. Le débat rage encore pour décider si le homard de Bretagne est meilleur !

Rochambeau montrant la direction de Yorktown à ses troupes!

Restaurant du port à Newport

Soirée Homarg à Hyannis

Diner Honard à Hyannis

Samedi 18 Septembre : visite de Brooklyn

8h00 précise départ de l’hôtel (enfin presque…) pour visite de Brooklyn avec notre guide Wayne McCloud (riche de ses vingt années d’expérience à l’UNESCO à Paris et maintenant 15 années comme guide de NYC et conférencier de grands musées)

Brooklyn, un autre paysage urbain, un autre paysage économique et un autre paysage humain ! Vous avez le sentiment de découvrir une autre ville et pourtant vous êtes à Brooklyn! un « Borough » de 2,5 millions de New-Yorkais .

Mais aussi un rendez-vous avec l’histoire de New York en traversant Brooklyn-Heights et ses « Brownstones » du 19ème siècle, Park Slope et son étonnant parc de maisons victoriennes. Et la liste continue pour cette journée riche d’enseignement.

Excellent déjeuner de poisson au restaurant Sequoia au Pier 17 (Sud-est de Manhattan).

Après midi, soirée et dîner libres : le soleil est avec nous!


Lafayette: le Francais le plus connu aux USA

Sous le pont de brooklyn (Rive est de l'East River)

Pier 17

Pier 17: Seqoia Restaurant

Vendredi 17 septembre Découverte de Manhattan

Vendredi 17 Septembre : Découverte de Manhattan

Aujourd’hui la journée était dédiée à la visite guidée en bus de Manhattan (Midtown – où se trouve notre hôtel – Central Park, TribeCa, Upper East Side, Upper West Side, Harlem, Lower Manhattan, Chinatown, Litel Italy- où nous avons déjeuné – Meat packing district, SoHo…) probablement pas dans cet ordre… et il en manque certainement ! le tout accompagné des diligentes explications et anecdotes de Wayne.

Déjeuner à Little Italy (au restaurant SPQR) dont les rues décorées se préparaient une fête pour le week-end la fête de San Genaro.

Après une marche énergique à travers TribeCa (Triangle below Canal), nous avons eu droit au supplément quotidien réservé à nos stakhanovistes (la plupart d’entre nous): Un aller-retour en ferry à Staten Island (un des cinq Boroughs de New-York). Ceci nous a offert une vue imprenable et chargée d’histoire sur « Miss Liberty ».

Et pour faire bon usage de la soirée une bonne moitié de notre groupe a assisté au musical « Million dollar quartet »qui remet en scène Elvis Presley (Oui… il est vivant !) Johnny Cash, Jerry Lee Lewis et Carl Perkins. Un must pour votre prochain prochain voyage à NYC ou Chicago.

Déjeuner à Little Italy

Les "Cañons" du financial district

Au Rockefeller Center, les explications de Wayne

Le moment d'émotion

Jeudi 16 Septembre : De Strasbourg à Manhattan

Dans le lobby: intense réunion de péparation pour la première soirée à New-York

A Frankfort, sous un leadership décidé

La même détermination à Newark

Jeudi 16 Septembre : De Strasbourg à Manhattan

Voyage sans incidents, « perfectly on time » ou presque… Le repas servi par Lufthansa était basé sur la gastronomie locale : saucisses blanches sur lit de choucroute (il y avait un choix pour les hésitants: poulet…) l’écho dans le groupe était très positif ! et à part quelques épandages non contrôlés de boissons diverses à des températures variées : RAS.

L’orage qui nous attendait à l’atterrissage à Newark a eu la bienséance de s’arrêter dès la descente du bus à l’hôtel « 70 Park avenue » dans Mid Town Manhattan. Soirée libre sauf pour les stakhanovistes de la découverte qui ont suivi Gilbert pour un tour guidé de « Grand Central Station » à deux pas de l’hotel.

  • Wayne notre nouveau guide

    Le Chrysler Building et la Grand Central Station

Voyage Association Alsace Etats-Unis. Du 16 au 26 septembre 2010

Un auditoire attentif

7 septembre : Réunion de préparation au voyage

Les participants au voyage New-York-Boston-Chicago (NYBOCHI) ont été invités par Destination® à une réunion préparatoire.  La grande majorité des participants a pu venir et ont été accueillis par Katia Martz et Gilbert Hadey dans un des salons du château de Pourtalès.

La grande partie des visites et présentations seront faites avec des guides francophones mais comme l’a précisé Gilbert, pour le autres, il nous reste confortablement une petite dizaine de jours pour maitriser l’anglais.

Le déroulement du voyage a été passé en revu et après questions & réponses et autres clarifications nous avons pu faire (ou refaire) connaissance atour d’un verre. Un nombre de participants ont déjà l’expérience de voyages avec Destination® et ceci a été l’occasion de chaleureuses retrouvailles !

San Francisco en mars…

Géographiquement et, surtout, culturellement, San Francisco est située au bout de la « Silicon Valley ». Naturellement, cette définition est valable pour le geek que je suis. Chacun peut avoir la sienne.

La valley s’étend réellement de San Francisco à San José, le long de la 101 (one oh one pour la prononciation). Pour découvrir les sociétés qui ont fait l’informatique de hier, d’aujourd’hui et, probablement de demain, il suffit de descendre cette route mythique et de faire quelques incursions dans des villes au nom mexicain, tout droit sorti d’un épisode de Zorro : San Mateo, Palo Alto, Santa Clara, suivre El Camino Real, visiter des villes plus récentes comme Mountain View, Redwood City…

Economiquement, c’est ici que l’on trouve les sièges (ou au moins les plus grands ensembles R&D) de HP, Cisco, eBay, Skype, Facebook, Google, Apple, Xerox et de milliers de plus petites structures… Les grands absents sont Microsoft, basé à Seattle, WA, mais qui revient de plus en plus et IBM, qui dispose tout de même du SVL (Silicon Valley Lab) mais bien que dans la vallée, il est loin à l’extérieur…

Campus de Stanford

De l’autre côté de la baie, vous pourrez aller visiter l’Université de Berkeley, mais de ce côté, je me contenterais de Stanford. Cette université prestigieuse doit son nom à ses fondateurs, Leland et Jane Stanford. Elle ouvrira ses portes en 1891.

L’endroit est inspirant, comme beaucoup d’universités américaines. Les bâtiments ne sont pas très hauts et tous dans le même esprit : il est agréable de voir que les ensembles plus récents s’inspirent de ce style architectural. Aujourd’hui Stanford se décompose en 7 écoles : commerce (business), sciences de la terre (earth sciences), éducation (education), ingénierie (engineering), sciences humaines (humanities and sciences), droit (law) et médecine (médecine). Ce dernier, extrêmement important, dispose d’un campus énorme visible de la 101.

San Francisco vue des hauteurs de Twin Peaks

San Francisco vue des hauteurs de Twin Peaks

Mais, après cette petite excursion dans la vallée, revenons un peu sur San Francisco. Cette charmante bourgade ne compte – somme toute – que 808 977 habitants, soit un peu plus de 150 000 habitants que la CUS.  La population de la zone San Francisco – San José – Oakland compte à elle plus de 7 millions d’âmes, soit un peu plus de 3,5 fois l’Alsace.

San Francisco est riche de plusieurs quartiers, fondamentalement différents et riches en couleurs. Dans un ordre plus ou moins aléatoire et au risque d’en oublier…

Fisherman’s wharf est le quartier touristique plutôt sympathique le long de la baie (il y a peu à voir le long du pacifique, si ce n’est une magnifique côte), qui débouche sur Embarcadero. De là, on peut aller vers le Financial District, quartier financier, un peu froid. Le soleil ne touche pas souvent le sol, n’y voyez aucune autre allusion. A quelques encablures, Chinatown que je trouve plus typique qu’à New York. D’ailleurs, la population asiatique est très fortement représentée au point où, entre eux, les noirs (African American), les hispaniques, le caucasien-basique (dont je fais parti) n’est pas toujours majoritaire. Cela permet de remettre quelques perspectives en place.

Mon ami Salah-Eddine aidant au changement de la roue

Mon ami Salah-Eddine aidant au changement de la roue

Au sud de Market Street, SOMA (South of Market), un quartier très dynamique (et qui illustre la vigueur américaine : en pleine reconstruction il y a quelques années, il est pratiquement terminé aujourd’hui). En remontant Market, on arrive à Castro puis Twin Peaks d’où on a une vue magnifique sur la ville. Attention aux nids de poule, ça peut bousiller un pneu.

Plus loin, le quartier de Mission, plus populaire et naturellement le Golden Gate Park (et allez visiter le nouveau musée d’histoires naturelles – California Academy of Sciences – où mon ami Pete travaille) en remontant vers le célèbre pont rouge…

Ah… J’ai déjà hâte d’y retourner, ce sera dans quelques semaines… mais attention, souvenons nous de ce que Mark Twain disait : « mon pire hiver a été un été à San Francisco… ».


View Larger Map

Mise à jour : J’ai rajouté le lien vers le musée d’histoires naturelles : http://www.calacademy.org.

Nord de New York sous la neige

Il y a quelques semaines, j’étais à Boston et je suis descendu à New York. Je dois dire que j’ai été assez impressionné par la quantité de neige qui est tombé d’un coup. Cela fait rapidement beaucoup de nuances de blancs et de gris…

Voyage chez un grand de l'informatique, sous la neige...

C’était assez amusant je dois dire. Mon ami, Stuart Litel (ça ne s’invente pas), a ainsi pu me faire la démonstration de passer son SUV en mode 4×4. Ca sert dans la neige :-)…

Le paysage était assez étrange. En passant sur ce gigantesque pont séparant l’état de New York du New Jersey, sur l’interstate 9, on ne voyait pas l’Hudson. Il y avait du gris au dessus, du gris au milieu et du gris au sol et cela pendant les 2 miles que font le pont.

Comme à leur habitude, les américains se montrent particulièrement disciplinés. On roule raisonnablement, mais pas lentement.

Nous sommes arrivés, à bon port, sans encombre, pour deux jours de réunion dans un paysage magnifique, où les gris ont vite laissé la place à un sol blanc immaculé, un ciel bleu et un rare sentiment de sérennité…


View Larger Map

Bienvenue sur le blog de l’Association Alsace – Etats-Unis

Juste un petit mot en attendant de vous proposer beaucoup de choses très intéressantes…